Visiter des sites avec des énergies renouvelables – MICRO SOLAR ENERGY
Responsive image
Article

Visiter des sites avec des énergies renouvelables

https://www.ouest-france.fr/bretagne/melesse-35520/visiter-des-sites-avec-des-energies-renouvelables-6383544

Pour la Journée nationale des énergies renouvelables, la communauté de communes Val-d’Ille Aubigné organise des visites à Melesse, Langouët, Guipel et Montreuil-le-Gast.

Dans le cadre d’une opération nationale, la Communauté de communes Val-d’Ille-Aubigné (CCVIA) organise trois journées de portes ouvertes, les 6, 7 et 8 juin, dans quatre communes de son territoire : Melesse, Langouët, Guipel et Montreuil-le-Gast.

Jeudi 6 juin

De 17 h à 18 h 30, à la mairie de Melesse, découverte d’une installation photovoltaïque en autoconsommation individuelle sur le toit de la médiathèque. « Elle a été installée par des agents municipaux dans le cadre d’un chantier école », indique Soazig Rouillard, responsable du pôle économie et développement durable.

De 17 h à 19 h, à Langouët, visite du lotissement BBC de la Pelousière avec production solaire et des bâtiments municipaux avec photovoltaïque et réseau de chaleur bois. En projet, un tracker photovoltaïque, « en autoconsommation collective », pour alimenter la mairie, l’école et des maisons du centre bourg.

Vendredi 7 juin

De 18 h à 20 h, à Guipel, découverte de la première installation photovoltaïque de la Société coopérative d’intérêt collectif (SCIC) sur l’école Diwan et autres projets coopératifs. Et visite des installations photovoltaïques sur les bâtiments municipaux. « Le projet de réseau de chaleur dans le centre bourg sera présenté. »

Samedi 8 juin

De 10 h à 12 h, au pôle communautaire de Montreuil-le-Gast, visite du bâtiment à énergie positive et éco-construit avec du solaire photovoltaïque et thermique, une chaudière hybride granulés bois bûche et une petite éolienne.

Cette visite se terminera par des échanges autour du Plan climat air énergie territoire.

« La visite du siège de la communauté de communes revêt un caractère particulier, car le Val-d’Ille vient de changer son éolienne et sa chaudière, qui est passée d’une chaudière bois bûches à une chaudière hybride bûches et granulés. »