Les clients de Romande Energie peuvent vendre l’électricité qu’ils produisent à leurs voisins – MICRO SOLAR ENERGY
Responsive image
Article

Les clients de Romande Energie peuvent vendre l’électricité qu’ils produisent à leurs voisins

https://www.ictjournal.ch/news/2018-06-19/les-clients-de-romande-energie-peuvent-vendre-lelectricite-quils-produisent-a-leurs

L’énergéticien morgien Romande Energie propose à ses clients propriétaires de panneaux solaires de mettre en place un micro-réseau autour d’eux. Le distributeur romand offrira alors à ces regroupements des services de gestion allant du comptage de l’énergie produite à la facturation.

Les foyers dotés de panneaux solaires pourraient revendre l’énergie qu’elles ne consomment pas à leurs voisins (Source: João Silas on Unsplash)

Romande Energie propose désormais à tout un chacun de consommer directement ou de vendre localement l’électricité qu’il produit, à l’aide de panneaux photovoltaïques par exemple. Une offre qui vient compléter les réseaux privés de quartier en délégation (contracting microgrid) déjà mis en place par le distributeur basé à Morges.

L’entreprise invite ainsi ses clients à se regrouper et à lui annoncer la création de leur micro-réseau. Romande Energie leur proposera alors «une offre clé en mains, modulaire, allant de la gestion du réseau privé à l’administration complète ou partielle des données de comptage, en passant par l’installation des panneaux solaires, la visualisation des données de consommation et l’envoi des factures au nom du gestionnaire du regroupement.»

Le 21 mai 2017, le peuple suisse avait accepté la révision de la loi sur l’énergie. Cette nouvelle mouture, entrée en vigueur au début de l’année, promeut notamment l’autoconsommation par la création de regroupements. L’initiative de l’énergéticien romand s’inscrit dans ce cadre et porte la promesse de factures moins importantes pour les membres de ces micro-réseaux.

La menace blockchain

Cette nouvelle offre est certainement aussi motivée par la menace que constitue la blockchain sur le secteur de l’énergie. Le dernier numéro de MIT technology reviewplace en effet les distributeurs énergétiques en tête des acteurs les plus menacés par l’émergence de cette nouvelle technologie qui remet en cause l’utilité d’un intermédiaire entre producteurs et consommateurs locaux. Dans un billet de blogpublié en mars, le cofondateur de la start-up suisse Hive Power explique en quoi une architecture décentralisée du sytème de distribution de l’énergie impliquant producteurs locaux, consommateurs et propriétaires de batteries bénéficierait au plus grand nombre. Une énergie produite et consommée au même endroit n’aurait par exemple pas besoin de transiter par les coûteuses lignes à haute tension qui permettent de la faire voyager sur des grandes distances. Or, «les prix de l’énergie doivent refléter l’état du réseau», affirme l’entrepreneur.

Spin-off de l’école tessinoise Supsi (Scuola universitaria professionale della Svizzera italiana) née à l’été 2017, Hive Power compte s’appuyer sur la blockchain pour gérer localement les échanges financiers entre producteurs et consommateurs d’énergie. Via la plateforme Hive et à l’aide de jetons d’énergie (Hive Power Token), une personne produisant plus d’énergie qu’elle n’en consomme (grâce à des panneaux solaires ou une éolienne par exemple) pourra la revendre à ses voisins ou à une entreprise proche.